Kristofic expose

Publié le par cleg

Affiche-Kristofic.jpg



Dans la toute nouvelle galerie Arlatino
installée rue de la Liberté à Arles,
à découvrir les toiles de
Stéphanie Kristofic
du 21 au 24 mars (de 11 à 23h)
et ses "larmes de taureaux"

Issue des beaux Arts de Dijon, de sa formation en ethnologie, Stéphanie Kristofic, aujourd'hui architecte d'intérieur nous livre sa dernière série de tableaux sur la corrida.
Après avoir exposé en France, en Allemagne, en Suisse, en Turquie et en Australie ses séries "Instants- Danses" et "Face à Face", c’est à Arles, lieu de sa toute première corrida qu’elle exposera ses toiles en grands formats (une trentaine de tableaux) où taureaux et matadors suspendent leur danse sous des traits énergiques et épurés.
En écho, on trouvera également une dizaine d’œuvres au restaurant le Barrème, rue du Barrème ainsi qu’à l’hôtel Mercure.

Lagrimas de Toros
Combat de l’homme contre le symbole de la force pure
Comme un rite initiatique, mythologique
L’homme s’en remet aux superstitions
Seul dans l’arène contre le dieu taureau païen
IL combat contre lui même

Violence d’un combat à mort
Pourtant l’affrontement devient paso doble, tango
Chorégraphie où le faux pas serait fatal
Douceur de l’enveloppement de la cape
Pas de deux, corps à corps

Frôlements qui deviennent presque sensuels,
Le temps se ralentit, les mouvements se suspendent
Il y a de la grâce et de l’amour qui émane du torero
Le taureau n’est jamais soumis pourtant il entre dans la danse…

Publié dans Expositions

Commenter cet article