Sablon, le dernier combat

Publié le par cleg

à pleurer !
Au prétexte d'un ouvrage à visée éducative édité à compte d'auteur sous une fausse collection "animaux", l'auteur Christophe Lopez se livre à une grossière caricature de la corrida. Ce n'est que la cent-quinzième histoire d'amitié entre un enfant (ici un jeune gitan) et un taureau de combat qui s'écrit, bardée de renvois en bas de page prétentieux pour laisser croire qu'on maîtrise son sujet. Au manque d'imagination, aux clichés d'une banalité affigeante, ajoutons une écriture médiocre sans style ni personnalité, plus apparentée à un exercice de rédaction d'école primaire qu'à l'oeuvre qu'on est en droit d'espérer d'un auteur qui a le culot de se vendre (en plus à 19,00 € !).
Dans cet ouvrage sensé leur être destiné, rien de ne sera épargné à nos enfants, ni un discours anti-corrida d'adulte insidieusement intercalé dans l'histoire, servi par un vocabulaire stéréotypé, vulgaire et haineux et ni des illustrations faussement enfantines mais réellement mièvres, totalement dépourvues de talent et de poésie.
Pour ses élèves, j'espère que Chirstophe Lopez est meilleur professeur qu'écrivain et qu'il se fait un point d'honneur de leur présenter le monde dans toute sa diversité.
VL - le 30 décembre 2009

Publié dans Culture(s) Taurine(s)

Commenter cet article