Nouvelles parutions taurines

Publié le par cleg

Librairie taurine

L'AMERIQUE : Essais, reportages, ruminations.4916.jpg

De Norman Mailer, 460 pages, 19 x 13 cm, 2012.

Norman Mailer – journaliste-essayiste-polémiste – et ici reporter, dresse un puissant portrait de l'Amérique politique, de 1960 à 1999 servi par une écriture superbe, un style foisonnant volontiers impressionniste.

Plusieurs textes brefs ou extraits d'ouvrages dévoilent quelques-unes des obsessions de l'auteur : la boxe et la corrida.

Livre : 15,00 € (*)

BOUILLONS DE CULTURE TAURINE4909.jpg

Par le Cercle Taurin Bayonnais, format 22 x 30 cm, 152 pages, 2012.

Le Cercle Taurins Bayonnais qui fêtait en 2011 son soixante-cinquième anniversaire, est un des plus beaux fleurons de cette vie associative de sa ville.

Ce livre retrace la vie du Cercle depuis 1946 et par là-même une grande partie de l'histoire récente de Bayonne. La défense des traditions, l'organisation de festivités - des romerias aux courses de toros -, l'animation des Fêtes, avec des nuits de siège de la rue des Cordeliers ou encore les chars du corso ou la tonnelle des arènes. Mieux qu'un livre de souvenirs, un précieux héritage offert aux générations futures, avec passion.  

Livre : 30,00 € (*)

UNE BREVE HISTOIRE DE LA CORRIDA4908.jpg

 de François Zumbiehl, 10,5 x 21 cm, 132 pages.

À l’heure de la controverse, passionnée, sur la légitimité de la corrida aujourd’hui, il n’est pas inutile de se pencher sur son histoire. Cette « vue cavalière » permet de faire ressortir les étapes décisives de l’évolution de cette fête dont les racines, mystérieuses, sont à rechercher dans les prémices de la civilisation méditerranéenne, qui devient le spectacle que nous connaissons à la fin du XVIIIe siècle, et donne naissance à un art singulier au XXe siècle.

Ce parcours ménage quelques surprises et fait justice de quelques idées reçues, particulièrement tenaces. Il est en outre ponctué par les émotions et les souvenirs personnels de l’auteur, tant il est vrai que tout aficionado, mûri dans cette passion, porte en lui l’histoire de la corrida et sa propre histoire avec elle.

Agrégé de lettres classiques, docteur en anthropologie culturelle, écrivain, François Zumbiehl a mené des missions dans l’enseignement et les relations culturelles qui l’ont amené à séjourner longtemps en Espagne et en Amérique latine. Passionné de tauromachie, il s’est particulièrement intéressé à la psychologie des “hommes revêtus de lumières“.  

Livre : 14,90 € (*)

BRAVO TORO, éloge du taureau4917

de Bernadette Cazal, 21 x 31 cm - 34 pages, 2012.

Le travail de Bernadette Cazal est avant tout le reflet d'une absolue maîtrise de l'aquarelle travaillée sur le vif de l'action pour rendre la puissance taurine, l'élégance des passes, la vivacité et le jeu des couleurs, les enthousiasmes des aficionados. Des instantanés qui font découvrir comment Bernadette Cazal, avec ses couleurs et ses textes, fait l'éloge du taureau.

Édition limitée tirés à 1000 exemplaires numérotés, sous étui. 

Livre : 30,00 € (*)

CASTELLA

textes de José Carlos Arévalo, Víctor Diusabá et Jacques Durand,photographies d'Olga Holguín, huiles et dessins de Robert Ryan, 31 x 31 cm, 338 p, 2012.

Réservé, solitaire, Sébastien Castella connaît une enfance difficile avant de s'exiler en Andalousie, dès l'âge de quatorze ans, pour se livrer corps et âme à l'apprentissage de sa passion. En 2006, il reçoit le prix Cossio du "meilleur matador de toros" de la temporada, et, en 2007, il devient le premier matador français à ouvrir la Grande Porte des arènes de Las Ventas à Madrid. Sébastien Castella est aujourd'hui un des meilleurs toreros du monde et a conquis le titre éminent de figura del toreo.

Le livre Castella est une anthologie visuelle de l'art du maestro français. La photographe Olga Holguín, qui suit la carrière de Sébastien Castella depuis de nombreuses années en France, en Espagne et en Amérique du Sud, y donne à voir la quintessence de sa tauromachie et les instants mémorables de ses triomphes. Rythmé par les huiles et les dessins originaux de l'artiste Robert Ryan, qui soulignent l'élégance naturelle du torero, l'ouvrage fait également place aux analyses et aux réflexions de José Carlos Arévalo, Víctor Diusabá et Jacques Durand, trois des plus fins connaisseurs du monde de la tauromachie.

Livre : 49,00 € (*)

DIETARIO TAURINO 2012

De Antonio Picamills

L'indispensable outil de l'aficionado : agenda et guide de la Temporada 2012 : ganaderias, toreros, calendriers, escalafon complet, plazas et empresas, contacts pour 18 pays concernés.

Livre : 35,00 € (*)

DESSINE-MOI UN TAUREAU4920.jpg

de Jean-Marie Magnan, 24 x 13 cm, 2012

« Après tant d'articles et une douzaine de livres dont Le roman de la corrida, je croyais en avoir terminé avec la corrida. Sébastien Castella m'obligea à reprendre du service. Déjà, Juan Bautista, s'entraînant en privé, m'y avait invité.

Resté attaché aux deux, j'ai eu plus de chance avec Sébastien Castella qu'avec Juan Bautista. Le Biterrois ne lâcha jamais prise et poursuivit sa marche à l'étoile envers et contre tout. L'Arlésien capable de beaux exploits se montra trop souvent irrésolu. J'ai recueilli par les mots, la mémoire de leurs grands moments.

La maison de mes grands-parents était mitoyenne de celle des Pouly et, à cinq ans, je passais des après-midi entières à faire ma corridaavec documents et éphémérides de cette famille de toreros gitans. D'où mon bonheur lorsque Christian Nimeño II donna ses lettres de créance à la tauromachie française. D'où mon bonheur actuel dont ce livre entend porter témoignage. Le rêve de mon enfance s'y incarne au terme d'un demi-siècle d'attente. »

La corrida se conjugue au plus-que-parfait, comme un amour qui grandit notre être et altère notre soif de merveilleux par son jaillissement renouvelé. C'est avec une faculté d'éblouissement et un enthousiasme restés intactes depuis l'enfance que Jean-Marie Magnan retrace le parcours des deux toreros français durant ces années 2000 frayant leur chemin et rivalisant avec des El Juli, José Tomas, Morante de la Puebla, Manzanares fils, Talavante et autres promesses.  

Livre : 19,00 €( *)

EN TAUROMACHIE, TOUT EST MENSONGE ET TOUT EST VÉRITÉ4918-copie-1.jpg

de José Bergamin, 16 x 11 cm, 96 pages, traduit de l'espagnol par Yves Roullière, 2012

Ce volume rassemble deux essais de Bergamin, dont un célèbre datant de 1934 consacré au torero Don Tancredo qui affrontait le taureau immobile debout sur un piédestal. Cette farce de corrida a inspiré à Bergamin un texte sur la paresse élevée au rang de concept et expression de l'immobilisme d'une Espagne sclérosée. Tournant Don Tancrède en bourrique, Bergamin se livre ici à une véritable corrida de mots, où le pantin ne résiste pas aux véroniques sublimes d’un “grande” de la littérature espagnole.

Deux ans après la parution du texte, la guerre civile éclate, et on sait avec quel courage Bergamin s’engagea sans sourciller pour combattre cette Espagne obsolète.  

Livre : 7,00 € (*)

LE FUMEUR DE SOUVENIRS4904.jpg

De Alain Montcouquiol,128 pages, 14 x 22 cm, 2012.

J’ai allumé un souvenir, et lentement je l’ai fumé.

C’est au son de cette ranchera mexicaine qu’Alain Montcouquiol accomplit une autre étape de son voyage entamé en 1997 avec Recouvre-le de lumière, témoignage poignant de la vie de son frère Nimeño II, premier grand torero français.

Si l’absent, dont le deuil paraît impossible, hante ses deux premiers livres, on le trouvera encore mais différemment dans ce nouveau temps de la trilogie du souvenir, avec ces récits tendres, drôles ou insolites.

Grands noms de la tauromachie, artistes de cinéma, mais aussi et surtout héros anonymes, cabossés de la vie, rêveurs brisés, perdants admirables, se croisent, autour des arènes mais pas seulement, de Madrid à Lisbonne en passant par Nîmes et le Michoacán.

Ce recueil présente une trentaine de récits forts, émouvants ou drôles.

Livre : 14.00 € (*)

HISTOIRE DES TAUROMACHIES à ORTHEZ4902.jpg

De Jacques MILHOUA,format 155 x 240 mm, 208 pages, 2012.

Les courses de taureaux sont attestées à Orthez, comme partout ailleurs en Gascogne depuis le Moyen-âge. Pour autant, l'histoire taurine orthézienne n'est ni simple, ni linéaire, faite de soubresauts, d'arrêts et de reprises, mais constituant au final un ensemble original et continu.

Plusieurs formes de tauromachies se succèdent, se remplacent ou coexistent comme le font la corrida et la course landaise aujourd'hui.

Cette histoire taurine et une histoire d'hom-mes : toreros, écarteurs, sauteurs, ganaderos, organisateurs... ceux qui ont fait que la tradition s'implante ici durablement.

Livre : 20,00 € (*)

REVUE MEXICO : Aztecas y toros 24901.jpg

Jean-François NEVIERE, Alain MONTCOUQUIOL, Pierre VIDAL, Michel CARDOZE, Max LAFARGUE, Michel BENITO, Pierre-Yves SANDROLINI, Jacques LANFRANCHI, Pierre VIDAL, Patrick CONSTANDINIDES,format 14 x 21 cm.

Aztecas y Toros affiche ici sont second opus placé sous le signe des rencontres particulières sous le soleil des arènes : de personnages imaginaires ou presque qui vous font toucher du bout du coeur, du bout de l'âme, ce que "Ser torero" veut dire.

La revue est l'oeuvre d'un groupe d'aficionados et d'amis que le Mexique et les toros ont réunit.

Revue : 8,00 € (*)

LA SOMBRA DEL SOL4915.jpg

de Catherine Le Guellaut, illustration de José Manrubia, format 14 x 21 cm, 124 pages, 2012.

Recueil de nouvelles.

Comme une image kaléidoscope qui se compose et se décompose, du noir le plus sombre à l'aveuglement du blanc, La sombra del sol déroule une galerie de portraits intenses et sensibles révélés au soleil des arènes : quand Désiré l'autiste désespère de voir sortir le mouchoir orange de l'indulto, quand le corps de Marie se brode de lumière et d'amour, quand Emilio fuit Tricastin pour rejoindre les terres sablonneuses de son enfance ou quand meurt un clown torero... Quand la vie cabossée chancèle, hésite ou triomphe entre l'ombre et la lumière.

Enseignante et libraire passionnée, Catherine Le Guellaut est l'auteur de deux recueils de nouvelles taurines (Cairn) : Les taureaux rêvent aussi et Et la lune nous regardait salués par la critique et les lecteurs. Elle a coécrit avec Christophe Chay et Jacques Massip 250 réponses à vos questions sur la tauromachie.

Matador de toros français des années 80-90, José Manrubia est un artiste total qui s'expose entièrement. Il a créé pour l'ouvrage une série de dessins rythmant les textes en contre-point, en contre-jour !

Livre : 15,00 € (*)

LA TAUROMACHIE DANS LE MAGHREB FRANÇAIS4914.jpg

de Pierre Dupuy, 14 x 21 cm, 2012.

Cela en surprendra plus d’un, le Maghreb français a connu une histoire taurine qui s’est étalée sur près d’un siècle : 1881-1971. Une tradition localisée aussi bien dans des grandes villes comme Alger, Oran, Casablanca, Tanger que dans des villages, accueillant des spectacles taurins dans des lieux plus ou moins pérennes.

Des relations historiques très anciennes exis-tent entre les Maures et la péninsule ibérique. Pierre Dupuy rappelle combien la tauromachie fait partie intégrante de la vie de certaines populations que les aléas de l’histoire ont amenées à émigrer de l’autre côté de la Méditerranée, apportant leur culture, leur langue, leur religion, leurs habitudes culinaires, et la corrida. Un siècle plus tard, d’autres événements les obligèrent à repartirent, et avec eux la corrida.

L’iconographie remarquable réunie fait revivre toutes les vedettes du toreo de toutes les époques qui se sont produits devant des publics chaleureux et festifs : des Pouly, Félix Robert, Carnicerito de Mexico, Lalanda aux maestros des années 70... et, au chapitre nostalgie, les exploits et les triomphes des Chicuelo, Dominguin, El Cordobés. C’était hier, ou presque.

Livre : 23,00 € (*)

TEMPORADA 20124922.jpg

de Christophe Andrieu, 340 pages, 175 x 105, 2012.

Guide tauromachique en français, ce petit livre pratique est plébiscité par les aficionados pour son contenu fiable et indispensable. On y retrouve le calendrier de la Temporada, toutes les villes taurines, 150 fiches de toreros, 150 fiches d’élevages de toros, l’ABC de la corrida. Son format de poche très pratique permet de l’avoir avec soi durant la corrida.  

Livre : 10,00 € (*)

TERRES TAURINES 37 : Passerelles intemporelles

De Contreras à Baltasar Ibán la filiation est directe mais l’héritage s’enrichit de l’apport de María Antonio Fonseca qui donne naissance en parallèle aux ganaderías jumelles d’Aldeanueva et de Los Guateles. Au pied du monastère d’El Escorial, les toros de Ibán possèdent toujours ce mélange détonnant entre la noblesse des contreras et la bravoure des fonsecas qui fit leur gloire avant de causer leur perte. Heureusement, grâce à l’indulto de Santanero en septembre dernier, un nouveau cycle semble commencer. En Extremadura, les fonsecas de Los Guateles ont essaimé de Bótoa à Aliseda, chez Litri, et Zafra où Juan de Contreras y Murillo donna au campo extremeño ses lettres de noblesse, non loin de Casablanca, la finca où Carlos Muñoz élève les siens. À Salamanca, dernière née des ganaderías issues de celle de Pepe Raboso au travers d’El Pilar, Pedraza affine sa sélection : comme à l’époque des empereurs chinois, quand un semental tombe en disgrâce, c’est toute sa descendance qu’il faut éliminer afin que nul ne vienne demander des comptes pour sa disparition.

Livre : 14,00 € (*)

TERRES TAURINES 38 :Temporada à thèmes4919-copie-1.jpg

Le sens de la Fiesta, c’est ailleurs que dans les happenings de la «Champion’s League» qu’il faut le chercher, dans les arènes où le toro conserve son identité, mais aussi au campo, là où il est encore préservé des méthodes d’élevage indignes.

Cet opus propose cinq pistes comme autant de destinations pour une temporada à thèmes. La première est une rencontre en avant-première : Robleño-Escolar, protagonistes d’une affiche déjà culte cet été à Céret. La seconde nous conduit vers le Campo Charro où, à l’écart des routes taurines actuelles, la finca de Terrones préserve jalousement son passé. La troisième suit la route du Quijote, au coeur de la Mancha, jusqu’au pied de la Montagne du Trésor où Samuel Flores élève ses Gamero Cívico. Pour la quatrième, retour en Camargue où Ginés Cartagena fait ses premiers pas, protégé par l’aura de son père et son ange gardien. Enfin, pour terminer, une destination atypique aussi, vers le Parc Jurassique des Contreras, perdu dans les collines de Forfoleda.

Livre : 14,00 € (*)

LE TOREO, QUESTION PALPITANTE4912.jpg

José Bergamín, traduction de l’espagnol par Yves Roullière, 13,5 cm x 20,5 cm, 288 pages.

Édition chronologique des textes tauromachiques inédits préparée par Yves Roullière, traducteur et grand spécialiste de Bergamín.

Mais comment tuer ce taureau ? En commençant par bien le toréer. Telle est la question (dirait l’anti-torero Hamlet) : toréer ou bien toréer.

Question vive, question palpitante de vie, de sang, de vérité… Question par laquelle nous pourrions savoir “comment vont les choses“ non seulement dans le toreo mais dans cette “arène ibérique“ – disait Valle-Inclán – qu’est l’Espagne. Par cette question vive, palpitante, qu’est le toreo, nous pourrons peut-être, en lui tâtant le pouls, savoir s’il est encore en vie, s’il a encore du sang. Et non seulement le toreo, mais l’Espagne elle-même.

Avec ces trente textes inédits écrits entre les continents {Mexico/Caracas/Madrid/Paris} et les époques {1941-1982} nous complétons l’édition française des oeuvres tauromachiques de José Bergamín.  

Livre : 21,00 € (*)


DVD tauromachie

 

APARICION : dans leurs yeux José Tomas4921.jpg

De Meryl Fortunat Rossi, 42 mn, pal, 16/9, français / castellano, 2012.

15 mois après avoir reçu un terrible coup de corne, le torero de légende fait son grand retour dans les arènes de Valencia. En ce jour de Réaparicion, des milliers d'aficionados sont venus des quatre coins du monde avec dans leurs yeux José Tomas.

“J'ai depuis plusieurs années dans un recoin de ma tête l'envie de faire un film sur l'aficion, sur les aficionados. Cette odée est née du désir de filmer l'émotion suscitée par la corrida chez le spectateur, raconter par l'image ce besoin d'arènes qui nous fait parcourir tous ces kilomètres avec pour seul espoir celui d'y retrouver l'Emocion.

Filmer ce public, celui de José Tomas, c'est l'occasion de détourner la caméra du torero vers les spectateurs pour montrer toutes les réactions que ce spcetacle procure. Montrer ce public, c'est aussi faire ce constat : que a corrida est un art car le public le vit comme tel.“ - Méryl Fortunat-Rossi.

En bonus : l'intégralité duplan séquence du public de Valencia (15mn) et la corrida du 23 septembre 2011 à Barcelone (15mn).

DVD : 8 (*)


DVD taureaux de rue

 

RISQUE ET PASSION 9risque9.jpg

De Guy Sadji, 1h30, pal, en français, 2012.

Comme chaque année, Guy SADJI réunit dans ses films les meilleurs moments des lâchers de taureaux dans les rues lors des manifestations taurines dans le grand Sud-Est.

Encierros, abrivados, bandidos, attrapaïres sont l'occasion d'actions spectaculaires où le danger est toujours présent, le souffle du taureau frôlant les cuisses, les mollets, ses cornes cherchant à accrocher l'homme.

Mais la passion prime avant tout.

DVD : 20,00 € (*)

BOUS AL CARRER 2011

De Jesus Esteve, plus de 20 h, pal, Espagne, 2012.

La rétrospective annuelle des “Taureaux dans les rues“ dans les ville d'Espagne avec son lot d'images impressionnantes.

Coffret 6 DVD : 40,00 €(*)

SUSTOS Y COGIDAS 11

De Jesus Esteve, 104 mn, Espagne, 2012.

Taureaux dans les rues, encierros et recortadores, les meilleurs moments de la saison et les actions les plus spectaculaires pour sentir le souffle du taureau.  

DVD : 29,00 € (*)

 

Camarguaises

 

DICHO E RACONTE / Discours et récits

De Gabriel Brun, français-provençal, 14 x 21 cm, 120 pages, 2012.

"Je viens d'une véritable famille de Bouvine, c'est pour cela que cette passion ne m'a jamais quitté. J'aime les gens honnêtes, simples, passionnés, et les gens de bouvine le sont. C'est pour ça que j'essaie de laisser le témoignage de cette vie active, si particulière, d'un monde qui semble, aujourd'hui, en dehors du temps où nous sommes, celui du vingt-et-unième siècle." - Gabriel Brun -

Livre : 13,50 € (*)

MANUEL D'EQUITATION CAMARGUE

De Céline Legaz, 176 pages, couverture souple, format 200 x 255 mm, 2012.

L’équitation Camargue est une équitation de travail issue d’une longue tradition, encore bien vivante et fièrement portée par les femmes et les hommes qui travaillent auprès des taureaux noirs camarguais. Les cavaliers qui se tournent vers l’équitation Camargue sont de plus en plus nombreux. Céline Legaz appartient à cette jeune génération qui a solennellement entrepris de “moderniser” cette discipline pour l’ouvrir à un plus large public.

Elle a formalisé une méthode progressive d’apprentissage et d’entraînement, qu’elle livre dans ce manuel technique d’une grande exhaustivité. Y expliqués, de façon simple et illustrée, les éléments de connaissance de la race, les différentes disciplines, les bases de la conduite à cheval et à pied, les positions, la description du harnachement, la façon de l’ajuster…, le but étant d’inculquer aux cavaliers et aux propriétaires les notions-clés de respect du cheval, d’éducation, de sécurité, dans l’esprit d’initier de nouvelles pistes de travail.

Céline Legaz, 28 ans, est née à Montpellier dans une famille de passionnés de chevaux. Sa formation de cavalière est classique. Elle ouvre en 2006 sa propre école d’équitation Camargue.

Livre : 35,00 € (*)

ROSE, FLAMAND DE CAMARGUE4913.jpg

album de François Vincent et Maryse Lamigeon, 21 x29 cm à l'italienne, 30 pages, 2012.

Au printemps, les flamants roses ont bâti leurs nids dans un étang de Camargue. Pierrot et sa cousine Fannette surprennent un renard qui attaque les poussins. Ils recueillent un petit flamant blessé. Le poussin survivra-t-il et pourra-t-il être remis en liberté parmi les siens ?

Album : 11,50 €( *)


Espagne. Flamenco

 

FLAMENCO FLAMENCO4925

de Carlos Saura, 90 mn, vost, 2012.

Le magicien Carlos Saura a encore frappé pour nous présenter un « Flamenco flamenco » nouveau, décapant : musique, guitare, chant, danse, tout y est avec cette façon propre aux grands cinésates. Avec notamment Israel Galvan, Farruquito, Sara Baras, Paco de Lucia, Jose Merce, Tomatito, Niña Pastori, Miguel Poveda, Dorantes, Estrella Morente, Manolo Sanlucar...

DVD  : 20,00€ (*)

BALADA FLAMENCA : 20 ans de flamenco dans l'oeil du photographe

de Ludovic Pautier, photos de Jean-Louis Duzert, préface de Francis Marmande, 209 pages, 22 x 25 cm.

Cet album photo reflète la diversité de l'univers flamenco de l'Andalousie à Mont-de-Marsan et Nîmes.  

Livre : 30,00 € (*)

CLEODOBEA, de l'ombre à la lumière

De Julie Gomez-Raoux, 148 pages, 2012.

Récit. Déracinés de leur Andalousie, abandonnant parents et amis pour une fuite éperdue à la recherche d'une vie meilleure, leur salut devait se trouver en France. Leur rêve aurait pu devenir réalité, le destin, et surtout Francisco, en décidèrent autrement.

Livre : 18,00 € (*)

LE DOUBLE JEU DE JUAN MARTINEZ

de Manuel Chaves Nogales, 310 pages, 22 x 14 cm.

Roman. Après leur triomphe dans les cabarets d'Europe centrale, le danseur de flamenco Juan Martinez et sa compagne Sole se font surprendre en Russie par la révolution d'Octobre de 1917.  

Livre : 21,50 € (*)

IVOIRE BRISE, poésie & flamenco

de Ludovic Pautier, 48 pages, 2012.

Habité par la flamme, la seule qui vaille, celle du flamenco, Ludovic “Ludo“ Pautier nous offre ici “des mots justes qui coulent de source, des mots qui disent ce qui se cache ou se trame en vrai, des mots tombés du ciel ou arrachés à la terre, des mots d'amour à mordre et à pleurer, les mots du cante“... - Jacques Maigne.  

Livre : 10,00 €(*)

MOI JE SUIS LE VENT

de Montero Glez, 110 pages, 20 x 12 cm, 2012.

Biographie poétique du cantaor Camaron de la Isla entraîne le lecteur avec lui dans la Venta Vargas, temple du flamenco où, malade, il tente de repousser la mort. La saveur ressuscitée des vieilles tavernes et du chant flamenco dans son expression la plus pure.

Livre : 14,90 € (*)

Publié dans la Boutique

Commenter cet article