la vie s'efface, Heridas

Publié le par cleg

Heridas,
la corne n'est jamais loin, suggérée, susurrée dans l'ombre du temps,
demeurent les traces de son passage
corps balaffrés et troués, costumes déchirés, ors brûlés,
témoins de la violence de la rencontre, de la douleur,
de la mort qui passe,
la vie s'efface,
Heridas.

Heridas
Christian GAILLARD
exposition à la Galerie Sibony
 24 place des Vosges - 75003 Paris

du 1er au 30 novembre 2009

Publié dans Culture(s) Taurine(s)

Commenter cet article