L'AUBERGE ESPAGNOLE, Pâques 2008

Publié le par cleg


exposition du 21 au 24 mars,
à ARLES, salle Jean et Pons Dedieu

L'Auberge Espagnole
7 artistes 7
auberge.jpg
    Durant la féria de Päques, à l'intiative de la Boutique des Passionnés, avec la complicité de Toreria.net, sept artistes, peintres, sculpteurs, plasticiens, photographes, dessinateurs... s'emparent de la salle Jean et Pons Dedieu du sol au plafond pour y présenter leurs oeuvres dans un esprit convivial et habiter de manière collective et incongrue ce bätiment qui fut jadis l'abattoir et la grande boucherie de la Ville.

    Entre les différents espaces, d'une coursive à l'autre, on pourra découvrir :


les photographies noir et blanc de Rémy COMMENT
les sculptures de Stéphane LOPEZ
les oeuvres photo et peinture de Pepe MANRUBIA
les dessins humoristiques de Eddie PONS
les dessins de béton de Eric ROLLAND et Arkheia
les peintures de Bruno THIERRY
les photographies de Michel VOLLE

    Chaque soir sera l'occasion d'un rendez-vous d'artistes et d'une rencontre autour des arts et de la culture taurine.

Vendredi 21 Mars à partir de 19h30

    Vernissage de l'exposition
l'occasion de découvrir les oeuvres des artistes et de déguster la cuvée
FEERIA, vin issu des vignes de François de Ligneris, vigneron à Fabrezan (entre Carcassonne et Narbonne).

Samedi 22 Mars à partir de 19h30

    Lancement de TOROMAG, le nouveau mensuel taurin
    Puis
la tertulia graphique de Eddie Pons qui croquera en direct sur grand écran les évènements taurins de la journée
    suivie de la dédicace de son album de dessins humoristiques "Scènes d'Arènes"
 visionner le montage des dessins produits par Eddie PONS
lors de cette TERTULIA GRAPHIQUE à propos d'une féria polaire.

Dimanche 23 Mars à partir de 19h30

    Le maître, l'élève et la caméra

    Rencontre à propos du film "La passion selon Mehdi" avec le réalisateur Bernard GEORGE (la caméra), le matador Mehdi SAVALLI (l'élève) et Paquito LEAL (le maître)
    suivie de la dédicace à six mains du DVD.
lire le portrait de Bernard George

LES ARTISTES
Comment1.jpg
“Des photographies d’artisan“ disait, en parlant des images de Rémy COMMENT, Georges Ballesta dans la revue Hémisphère en 98. Photographe depuis son enfance, Rémy Comment s’amuse des techniques et préfère, dans la chambre noire comme dans la prise de vue, le temps à l’instantané. Ses travaux, dont ses recherches sur la tauromachie, ont été présentés, depuis 96, sur plusieurs continents.
lopez.jpg
L'art de Stéphane LOPEZ allie son expérience en ferronnerie au geste taurin, au mouvement. Ses sculptures d’acier envahissent l’espace de passes, d'attitudes, de postures où le corps et la lumière s'embrassent et jouent au gré du regard. Autodidacte et passionné par le travail du métal, ce nîmois évolue, explore les limites de la matière, teste sa fragilité, éprouve sa souplesse, exacerbe sa noblesse jusqu'à transformer le commun en exceptionnel et le fer en art.
Manrubia.jpg

“... Épris de désert, passionné de couleurs chaudes,... il est matador de toros et l’on ne se dépêtre jamais vraiment de ça même si on ne torée plus... Il y a connu l’alternative, les squats d’artistes, la terre qui tremble, le désert, la vitalité du jaguar, les Tarahumaras. La mesure de soi confrontée à la démesure d’un toro, d’un pays : Mexico... Mais la démesure se nourrit de finesse et de mixture tout comme ses œuvres. La tauromachie qui est une démesure millimétrée mixe elle aussi le sable ou le marbre. Elle fut pour lui une façon de toucher le ciel. Tous les différents chemins artistiques que José "Pepe" MANRUBIA explore désormais le sont aussi“. - Jacques Durand. voir son site
eddie1.jpg

Les dessins taurins d'Eddie PONS possèdent un humour malicieux et corrodif fait d'une tendresse infinie où l'éternel couple toro et torero, reconnaissables à leurs rictus complices, commentent l'actualité, plantent leurs banderilles acerbes au coeur des sujets brûlants et vous enroulent malgré vous dans une muleta de velours étoilée de poésie.
Rolland4.jpg
Dessins de béton ? Quelle drôle d'idée, pense-t-on immédiatement, puis à y réfléchir on se dit que le béton pourrait sans doute ne pas être ni gris, ni triste, ni rugueux, ni pauvre. C'est justement sur cette voie vierge d'exploration qu'Arkheia (structure de recherche sur les matériaux) et l'artiste Eric ROLLAND cheminent depuis plusieurs années pour offrir au béton des lettres de noblesse gravées dans un sable que le geste et la couleur transcendent. voir le site
Thierry.jpg
Suite à des études de dessin Bruno THIERRY s’engage dans les compagnons du tour de France en tant que ferronnier d’art et sculpteur et se partage entre deux univers, deux régions. La Bretagne où il installa son premier atelier et ouvrit une galerie photo en pleine forêt de Brocéliande et les Hautes Pyrénées où il peint par larges aplats ses tauromachies invariablement carrées en explorant tout de l'arc et du cercle, la courbure du geste et du corps.
volle1.jpg
Michel VOLLE, né le 16 mars 1948 à Arles, a présenté sa première exposition “Identité Ardêchoise“ en 1985. Passionné de tauromachie depuis son plus jeune âge, il va tout naturellement faire de la corrida son thème de prédilection, sans pour autant renoncer à d’autres. Dès 87, il a été photographe à la revue Tendido et a participé à la réalisation de plusieurs ouvrages taurins, “Temporada 2007“ étant le dernier. Parallèlement, il a présenté de nombreuses expositions dans les villes taurines, mais aussi à Paris, Marseille, St Tropez, Martigues.


Exposition ouverte du 21 au 24 mars de 10h à 22h

Publié dans Expositions

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article